La Terre du Milieu: L'Ombre du Mordor

La Terre du Milieu: L'Ombre du Mordor 1.0

Une lumière dans la nuit

Inspiré de la série du Seigneur des Anneaux, La Terre du Milieu: L'Ombre du Mordor retrace les événements survenus entre Le Hobbit et le Seigneur des Anneaux. Mais bien que l'histoire soit déjà tracée, l'intérêt du jeu repose surtout sur un tout nouveau système d'affrontement, dans lequel chaque bataille influence la hiérarchie des ennemis que vous affrontez, vous permettant de manipuler leur structure à vos propres fins et de créer de nouvelles rivalités à mesure de votre progression.

Lire la description complète

Les plus

  • Audio et graphismes excellents
  • Incroyable évolution de la hiérarchie des orcs
  • Superbe mélange de combats et d'actions furtives

Les moins

  • Missions répétitives
  • Manque de directives par moments

Excellent
9

Inspiré de la série du Seigneur des Anneaux, La Terre du Milieu: L'Ombre du Mordor retrace les événements survenus entre Le Hobbit et le Seigneur des Anneaux. Mais bien que l'histoire soit déjà tracée, l'intérêt du jeu repose surtout sur un tout nouveau système d'affrontement, dans lequel chaque bataille influence la hiérarchie des ennemis que vous affrontez, vous permettant de manipuler leur structure à vos propres fins et de créer de nouvelles rivalités à mesure de votre progression.

Des orcs plus vrais que nature

La Terre du Milieu: L'Ombre du Mordor impose immédiatement une ambiance sombre et brutale. Vous incarnez Talion, un éclaireur, qui émerge de son sommeil sans se souvenir de son passé. Celui-ci lui revient sous forme d'une série de flashbacks retraçant sa vie et sa mort.

Ces flashbacks servent aussi de tutoriel: dans le premier, Talion apprend à son fils (et à vous, par la même occasion) les bases du combat rapproché. Le décor change et vous découvrez maintenant les ficelles du déplacement furtif, alors que Talion se fait discret pour voler un baiser à sa femme. Cette scène touchante permet également d'introduire l'histoire de votre personnage et de sa famille, mélangeant adroitement scénario et tutoriel sans casser le rythme du jeu.

La dernière scène de l'intro évoque la destruction de l'ancienne vie de Talion, avec sa famille se faisant brutalement occire par la Main Noire de Sauron. Mais au moment où son dernier souffle de vie quitte son corps, sa colère et sa douleur le lient au spectre de l'elfe Celebrimbor. Leur association va donner de nouveaux pouvoirs à Talion, alors qu'ils se mettent en quête de vengeance contre Sauron. \n

Une fois le décor planté, vous voici en plein cœur du monde ouvert violent de Mordor, régi par une mécanique de jeu en constante évolution baptisée le Système Némésis. L'armée des orcs est dirigée par une poignée de chefs de guerre et leurs généraux. Les pouvoirs télépathiques de Celebrimbor vous permettent d'obtenir des informations depuis des orcs moins gradés, et ainsi de découvrir l'identité, l'emplacement, les forces et les faiblesses de leurs commandants.

Le système réussit à forger l'impression que vous n'êtes pas le seul être en évolution au milieu d'un monde figé. Tout comme vos actions ont un effet (comme tuer un commandant laisse son poste vacant), les luttes de pouvoir individuelles altèrent la hiérarchie en coulisses. En prenant du grade, les orcs deviennent plus forts et plus résistants, et donc plus difficiles à battre. Par exemple, certains d'entre eux sont invulnérables au combat ou aux attaques furtives, mais ils restent à la merci des animaux.

Plus loin dans le jeu, ceci implique de rechercher des méthodes toujours plus subversives pour neutraliser des chefs de guerre. Grâce à la capacité de Celebrimbor de contrôler les esprits des orcs, je me suis retrouvé en train de "piloter" des généraux de bas étage ou des gardes du corps afin de trahir leur maître. Si "mon" orc remportait une victoire, je devenais le nouveau chef de guerre par procuration, contrôlant leur armée sans affronter directement le chef.

La structure sociale de La Terre du Milieu: L'Ombre du Mordor, en constante évolution, apporte une nouvelle signification au maintes fois annoncé "monde ouvert évolutif", ainsi qu'un avant-goût prometteur de la nouvelle génération de jeux vidéo annoncée pour les nouvelles consoles.

La cape et la dague, l'épée et l'ombre

Malgré l'intensité des scènes initiales, l'emphase sur les combats fait parfois perdre à La Terre du Milieu: L'Ombre du Mordor le fil de son scénario. Les cartes sont remplies d'icônes de possibles missions et si on n'y prend garde, on peut vite s'y perdre. Heureusement, le gameplay entre deux missions est très réussi, et Talion dispose de pleins d'accessoires pour l'aider à remporter sa guerre contre les orcs.

Les combats reposent sur une mécanique presque rythmique et devraient rappeler des souvenirs aux fans des jeux Batman de la série Arkham. Aux attaques et aux parades s'ajoutent des contres et des esquives qui s'activent en réagissant à des notifications à l'écran. Un enchaînement réussi déclenche un combo qui décuple votre puissance, permettant à Talion d'achever ses ennemis instantanément.

De nouvelles techniques peuvent être gagnées, achetées avec l'expérience accumulée, ou équipées sur des cases de vos armes. Heureusement, les différents menus sont intuitifs, et l'acquisition de compétences pour votre héros ne nécessite pas de maîtriser des diagrammes compliqués.

Si l'attaque frontale ne réussit pas, vous pouvez toujours opter pour une approche plus furtive. En activant la vision spectrale de Celebrimbor, vous accédez à une nouvelle perspective sur le Mordor, mettant en évidence de possibles dangers, y compris derrière les murs. Combiné à l'agilité et à la discrétion de Talion, qui peut escalader une paroi abrupte pour éliminer un archer orc en silence, le résultat ferait presque pâlir de jalousie les fans d'Assassin's Creed.

Une performance percutante

Ça ne fait aucun doute, La Terre du Milieu: L'Ombre du Mordor est un jeu impressionnant. Les doublages et la capture de mouvement parviennent à faire passer la personnalité de chaque personnage, et à vous maintenir captivé même lorsque l'histoire principale passe au second plan.

L'omniprésence du système Némésis a toutefois l'inconvénient de rendre les vingt missions du jeu quelque peu répétitives. C'est à vous de les rendre intéressantes, ainsi que l'ensemble de l'arc narratif, à travers les rivalités que vous suscitez et les dizaines de répliques moqueuses que chaque commandant orc vous réserve. Le tout parvient à tenir debout, mais au vu de l'intensité de la séquence d'intro de Talion, j'ai bien l'impression que l'histoire aurait mérité un meilleur traitement.

Heureusement, la narration est consolidée vers la fin du jeu, avec l'aide de quelques personnages hauts en couleur, réussissant à garder votre attention. Mon préféré, l'orc Ratbag, donne de la profondeur à l'ensemble de son espèce - dont les membres ne sont pas réduits, pour une fois, à des habituels tueurs écervelés. Ce lâche a néanmoins de hautes ambitions, et se sert de Talion pour monter en grade, s'adjugeant le mérite de ses actions. Bien que son humour semble parfois déplacé, il parvient à faire des orcs des créatures intéressantes... Ce qui peut être problématique au vu de la brutalité visuelle des combats.

Sortant de l'ombre de ses concurrents

La Terre du Milieu: L'Ombre du Mordor convoque les mécaniques de plusieurs autres jeux et leur ajoute ses propres innovations pour en faire un superbe titre. Le système Némésis est de loin le clou du spectacle, et permet d'interagir avec le monde extérieur de façon originale et excitante, comme jamais vu auparavant. Bien que personnellement, j'aurais apprécié un peu plus de structure scénaristique, le squelette du gameplay et des différents systèmes de jeu sont incroyables. Malgré son ambiance sombre, son futur s'annonce brillant.

La Terre du Milieu: L'Ombre du Mordor

Télécharger

La Terre du Milieu: L'Ombre du Mordor 1.0

Avis utilisateurs sur La Terre du Milieu: L'Ombre du Mordor